L’E-RÉPUTATION D’ENTREPRISE : DÉFINITION ET RISQUES

Depuis toujours, notre e-réputation est un élément de notre vie qui nous tient à coeur, d’autant plus lorsque l’on possède une entreprise. Dans cet article, découvrez comment la réputation s’est transposée sur Internet et les risques associés à ce transfert.

Retour vers la réputation classique

Petit flashback

Depuis notre chère adolescence, la réputation est un élément central de nos vies : on parle avec nos amis d’autres camarades, de leurs frasques ou au contraire, de leurs exploits sportifs.

On s’interroge sur notre tenue vestimentaire, notre attitude … pour s’assurer de correspondre à l’image que l’on souhaite renvoyer. On espère que nos proches nous informeraient de quelconques rumeurs circulant à notre propos, pour que l’on puisse la corriger à temps, avant qu’elle ne circule dans tout le lycée. Notre réputation est donc intimement liée à notre identité.

Et l’entreprise alors ?

En lisant la partie précédente, vous vous êtes certainement dit, “mais quel est l’intérêt de parler de l’adolescence ?“, “C’est quoi le rapport ?“. Tout simplement, nous devons tenir à la réputation de notre entreprise, comme nous nous souciions de notre réputation lorsque nous avions 16 ans.

En effet, lorsque nous sommes une entreprise et que nous jouissions d’une bonne réputation, nos prospects ont plus facilement confiance en notre expertise. Cette image s’acquière au fil des ans, grâce à une conscience et une rigueur professionnelle irréprochable, accompagnée d’une volonté exemplaire de satisfaire ses clients.

L’e-réputation des entreprises : un bouche-à-oreille 2.0

Pour faire simple, l‘e-réputation c’est la réputation traditionnelle, telle que vous la connaissez, transposée sur Internet. Elle se bâtit à partir des informations publiées par les internautes et l’entreprise.

Personnages qui échangent des messages - Freepik

L’e-réputation est véhiculée par les internautes à travers leurs commentaires et avis déposés sur les différentes plateformes, comme les réseaux sociaux. Le bouche-à-oreille classique s’est transformé en avis, parfois anonymes, parfois faux malheureusement, des internautes. Il faut donc veiller à les consulter régulièrement pour ne pas laisser de fausses informations circuler sur l’entreprise et tenter de corriger l’insatisfaction client.

Employés qui discutent chiffres - Freepik

L’e-réputation est également transmise par l’entreprise par le biais de ses articles de blog, son site Internet, ses publications sur les réseaux sociaux, etc. L’entreprise bâtit son image en parlant d’elle. Ce n’est pas de l’égotisme, c’est tout simplement informer ses prospects potentiels, ses clients, des nouveautés de l’entreprise, de ses actualités.

L’e-réputation : les risques pour une entreprise

Les risques peuvent provenir de différentes sources : des employés ou anciens salariés, des concurrents, des clients, etc.

Cela se traduit ensuite par des commentaires sur les réseaux sociaux, des avis postés sur des plateformes dédiées, basés sur des faits réels ou non. Des concurrents n’hésitent pas à créer de faux profils dans le but de vous nuire et rédigent de faux avis. Ceci représente un véritable fléau, dont on peine encore aujourd’hui à se débarrasser.

Conclusion

Les risques liés à l’e-réputation peuvent faire peur, car souvent, les petites entreprises ont une méconnaissance des risques que l’on peut rencontrer sur Internet en général et ne maitrisent pas les outils liés au web.

En effet, l’e-réputation est une thématique que j’aborde régulièrement dans mes formations spécialisées dans les réseaux sociaux, dispensées auprès d’un large public de professionnels. Beaucoup n’ont même jamais tapé leur nom et prénom dans un moteur de recherche pour vérifier les résultats. Ceci représente un grave manquement.

Il est souvent arrivé qu’un individu découvre des informations à son sujet ou celui de son entreprise, parfois même des avis négatifs qui ont entaché sa réputation. Il vaut mieux anticiper les risques plutôt que réparer les désastres causés par un client mécontent ou une personne malveillante.

En revanche, cet exemple n’est pas une excuse valable pour ne pas vouloir se lancer dans l’aventure, vous manqueriez beaucoup d’opportunités en faisant cela et ce serait dommage pour la croissance de votre entreprise.

Vous avez des questions ? N’hésitez pas à me contacter par le biais du formulaire de contact pour que l’on puisse échanger sur votre projet 😉

Sources Images

Designed by katemangostar / Freepik

Designed by pikisuperstar / Freepik

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *